Dialogue de l’art digital et de l’esthétique classique

Le travail de Hanoh Szpira s’inscrit dans la recherche permanente d’un dialogue entre la sublimité de la peinture, la plastique des corps et la numérisation des outils de création.

Imprégné des techniques traditionnelles, comme la peinture, le dessin et la photographie, mais également de la 3D et des effets spéciaux hollywoodiens, Hanoh Szpira s’est forgé une écriture singulière, notamment marquée par la volonté de briser la froideur de l’image numérique tout en s’interrogeant sur sa matérialité. Se révèle alors une tension entre ces deux modes de technique de création.

Lorsque l’artiste passe du pigment au pixel, ou qu’ il prélève des coordonnées de mouvement pour matérialiser une trajectoire, son geste donne naissance à une vibration entre deux mondes. C’est cette vibration même qui intéresse Hanoh Szpira : des liens se créent lorsque l’on confronte des données qui, à première vue, n’appartiennent pas à la même réalité.

Hanoh Szpira travaille ainsi à interroger la matérialité de l’image numérique en affirmant sa particularité esthétique et technique.

Série Catastrophe

Hanoh Szpira confronte les techniques artistiques classiques aux outils numériques pour insuffler un souffle de vie à ses créations digitales.

Son esthétique se développe grâce à ce frottement entre deux mondes, et aux accidents, au sens premier du terme : « événement fortuit ». Il s’agit de révéler une figure par une « catastrophe ». Ce qui advient et opère de fait un renversement dans la composition, venant sans cesse redéfinir sa nature. L’accident vient à la fois bouleverser et confirmer la recherche de dialogue.

Sa pratique, marquée par la transversalité et l’hybridation, permet de créer des ponts entre différents espaces de narration, différentes temporalités et différents modes d’appropriation du réel.

Lorsque l’artiste construit un portrait, il explore aussi bien le sujet que l’irruption de l’accident. Il laisse les formes et les couleurs vivre entre elles, donne une impulsion, reforme et retravaille les structures, instaure un nouveau rythme, jusqu’à trouver, enfin, une présence dans le chaos. C’est une composition en mouvement qui tient de la justesse, de l’équilibre trouvé au sein de l’instabilité permanente.

La série Catastrophe en est la parfaite illustration. Elle plonge le spectateur dans une observation minutieuse de chaque détail et lui révèle une esthétique subtile de cette nouvelle réalité.

Toutes ses œuvres sur TheCollectors.Art

Panier
Retour haut de page