Moonlight | Lemon | Art Digital

275,00 HT // 330€ TTC

Se lever à l’aube, emporter sa planche sous le bras et découvrir le spectacle sans cesse renouvelé des vagues au petit matin. C’est dans cette courte fenêtre de temps où la lune passe le relai au soleil que Lemon nous invite avec Moonlight, une œuvre digitale d’inspiration Street Art empreinte de Surf Culture. On y retrouve les ingrédients qui font le succès de l’artiste : un dessin au trait naïf qui s’exprime à travers un doodle coloré de rouge, de bleu et de jaune.. S’ouvre alors un champ des possibles infini pour notre imagination…

Effacer
Comparer Ajouter Add to Wishlist Browse Wishlist

Moonlight, rendez-vous du Street Art et de la Surf Culture

Se lever à l’aube, emporter sa planche sous le bras et découvrir le spectacle sans cesse renouvelé des vagues au petit matin. C’est dans cette courte fenêtre de temps où la lune passe le relai au soleil que Lemon nous invite avec Moonlight, une œuvre digitale d’inspiration Street Art empreinte de Surf Culture. On y retrouve les ingrédients qui font le succès de l’artiste : un dessin au trait naïf qui s’exprime à travers un doodle coloré de rouge, de bleu et de jaune.. S’ouvre alors un champ des possibles infini pour notre imagination…

Caractéristiques de l’œuvre

Cette œuvre est disponible en édition limitée de 30 exemplaires, chaque exemplaire étant numéroté et signé par l’artiste.

  • Tirage pigmentaire
  • Format 42×59,4cm
  • Papier Hahnemühle William Turner 310g
  • Cadre Nielsen aluminium noir ou bois chêne

Bénéficiez d’une remise de 10% en commandant Moonlight dans la série « Moon & Flower » en cliquant ici.

A propos de l’artiste

« Fernand Léger pour le dessin, Mondrian pour les couleurs. »

La comparaison ferait rougir l’intéressée mais n’en demeure pas moins très juste quand on essaye de décrire le travail de Lemon. La street artiste a développé son écriture artistique entre Paris et Marseille, de festivals en happenings, sur les murs, les vitrines des boutiques, les tablettes numériques et partout où l’on accueille ses œuvres colorées.

Formée à l’école du design, le processus de recherche de son art se trouve quelque part entre le Street Art et le surréalisme naïf. Il consiste à laisser libre court à son imaginaire sans jamais le brider. Les dessins de Lemon partent toujours d’une émotion ressentie. C’est un équilibre entre conscient et inconscient. Essentiellement basé sur le trait, son travail ne cherche pas à être parfait mais plutôt spontané. Laissant libre cours à son crayon, l’artiste remodèle le réel et recompose un quotidien où émotions et convictions se confrontent selon une vision du monde finalement pas si naïve.

Cadre

,

Lemon

« Fernand Léger pour le dessin, Mondrian pour les couleurs. »

La comparaison ferait rougir l’intéressée mais n’en demeure pas moins très juste quand on essaye de décrire le travail de Lemon. La street artiste a développé son écriture artistique entre Paris et Marseille, de festivals en happenings, sur les murs, les vitrines des boutiques, les tablettes numériques et partout où l’on accueille ses œuvres colorées.

Formée à l’école du design, le processus de recherche de son art se trouve quelque part entre le Street Art et le surréalisme naïf. Il consiste à laisser libre court à son imaginaire sans jamais le brider. Les dessins de Lemon partent toujours d’une émotion ressentie. C’est un équilibre entre conscient et inconscient. Essentiellement basé sur le trait, son travail ne cherche pas à être parfait mais plutôt spontané. Laissant libre cours à son crayon, l’artiste remodèle le réel et recompose un quotidien où émotions et convictions se confrontent selon une vision du monde finalement pas si naïve.

Panier
Retour haut de page